Ecolieu, LD Les Brandes 24420 Coulaures                  

Ecolieu des Brandes

Natacha Borowski et Loïc Le Meur

LD Les Brandes 24420 Coulaures, Dordogne

 

contact@ecolieudesbrandes.fr

En permaculture, le principal au potager :

- c'est d'avoir un sol vivant (non travail du sol, laisser la micro et macro-faune travailler pour nous, apport de matière organique non compostée)

- de couvrir son sol pour ne pas avoir le sol à nu (brûlé par le soleil, lessivé par les pluies, ou libre de faire pousser tous les adventices possibles)

- de restaurer les nutriments au sol après que les légumes les aient consommé (amener régulièrement de la matière organique azotée et carbonée)

 

Préparation du potager, 1ère année, sans travail du sol

Nous partions d'une prairie, et ne souhaitions pas "travailler" le sol pour lancer notre premier potager au printemps.

Donc, à l'automne nous avons disposé les cartons du déménagement selon les courbes de niveau de notre terrain pour une circulation optimale de l'eau de ruissellement lors des pluies.

Les courbes sont aussi intéressantes pour la dispersion du vent dominant (plutôt nord-ouest), ce qui nous a permis de créer une haie morte (ou haie benje) brise-vent, favorable à la biodiversité, support de grimpantes fruitières et véritable "nourrice" de graines d'arbres déposées par les oiseaux en halte contenues dans leurs fientes. Plus tard, lorsque le bois aura pourri, des végétaux ligneux pousseront sûrement à l'intérieur pour prendre le relai...

Ensuite nous avons recouvert les cartons : soit par du crottin de cheval du champs voisin, soit des feuilles mortes seules, soit le fond de mare gratté (riche en humus) que nous venions de déblayer.

Puis nous avons paillé tout cela avec du foin fauché de notre terrain.

En avril, ces planches seront prêtes pour accueillir graines et plants.

Résultat au printemps :

Sur le côté, nous avons installé des vieilles souches retrouvées sur le terrain, qu'on a entouré de vivaces fleuries, aromatiques et mellifères (menthes, échinacées, sauges, camomille romaine, asters, gaura, verveine...) pour créer le gîte et le couvert à toute une variété d'insectes qui polliniseront et réguleront les nuisibles.

 

Fabrication express d'une bande de culture en "lasagne" :

Nous avions semer vraiment beaucoup de graines au printemps, et n'avions plus de place pour les planter. Donc voici comment on a agrandit le potager sans travail du sol, version " express" : la technique de la lasagne.

Par une superposition de couches alternant azote et carbone, on obtient une petite butte de culture qui finira par composter "in situ" pour nourrir les plantes tout en étouffant la pelouse en dessous, et en permettant l'enracinement progressif des plants dans la terre. Au moment de les planter on peut ajouter une poignée de compost mûr ou du terreau pour faciliter leur reprise. Et tout ça sans se faire mal au dos à retourner la terre, et en stimulant la vie du sol !