Ecolieu, LD Les Brandes 24420 Coulaures                  

Ecolieu des Brandes

Natacha Borowski et Loïc Le Meur

LD Les Brandes 24420 Coulaures, Dordogne

 

contact@ecolieudesbrandes.fr

La permaculture c'est aussi :

- Tendre vers l'autonomie pour plus de résilience

- Ne pas créer de déchets

- Utiliser des ressources locales

 

Donc produire ses propres produits d'hygiène, biodégradables, sans emballages, et hypoallergéniques s'y prête tout à fait !

 

Lessive à la cendre

On mélange dans un seau 1 mug de cendre pour 1L d'eau, on mélange et on laisse tremper 24 à 48H en mélangeant de temps en temps.

 

Ensuite on filtre ce mélange, qu'on a préalablement laissé décanter pour plus de simplicité. Nous mettons 2 carrés microfibres dans un grand entonnoir.

 

On obtient un liquide clair (pas du tout gris) plus épais que de l'eau car il s'est chargé en soude. Même si un peu de cendre passe dans le liquide ça ne teinte en rien les vêtements même blancs.

 

Dans la machine, on verse 2 mug de ce liquide par lavage. Le linge est vraiment propre et désodorisé même si nous étions sceptique au début.

Lorsque nous voulons décrasser du linge bien sale, on ajoute 30g du mélange suivant :

- 200g bicarbonate de soude

- 150g cristaux de soude (dégraisseur)

- 100g de percarbonate de soude (blanchisseur, oxygène actif)

Dentifrice solide :

On mélange :

- 2g d'huile de coco

- 12g de sodium lauroyl sarcosinate (moussant)

- 64g de blanc de meudon (52g carbonate de calcium + 12g argile blanche)

- 2g d'eau

- qq gouttes d'huiles essentielles

 

Comme pour le reste des recettes, la balance de précision est très pratique pour peser de toutes petites quantités.

 

Le mélange reste mou qq heures, le lendemain il est déjà solidifié. Il suffit alors de le frotter avec une brosse à dent humide.

Baume à lèvre hydratant :

Dans des contenant de stick à lèvres de récup,

on mélange :

- 1g de cire d'abeille fondue

- 5ml ou environ 4,5g d'huile végétale (densité 0.9)

- éventuellement des colorants ou huiles essentielles

 

Puis verser rapidement dans les sticks.

 

Quelques heures après, ils sont déjà devenus durs.

Savon par saponification à froid :

Faire ses savons soi-même est gratifiant, économique et amusant. Mais attention à la manipulation de la soude caustique : elle brûle ce qu'elle touche, et les vapeurs sont toxiques, donc se protéger / faire attention / aérer !

 

En premier il faut peser tous les ingrédients séparément, pour que tout soit prêt au moment du mélange :

- Les huiles de notre choix (olive, tournesol, colza, coco, karité, pépins de raison, amande douce, abricot...)

- la soude caustique en billes (magasin de bricolage) : proportionnellement au poids d'huiles total selon le tableau de saponification (chaque huile a besoin d'une quantité de soude différente).

- la quantité d'eau nécessaire à la dilution de la soude : 30% du poids total des huiles.

- l'huile de surgraissage, qui ne réagira pas avec la soude et qui rendra le savon hydratant : 7% du poids total des huiles.

 

Exemple, pour un savon d'environ 200g d'huile d'olive et tournesol :

- olive 75% : 105g

- tournesol 25% : 35g

- soude (indice avec ces deux huiles = 0.134) donc 0.134x(105+35)=18.76g de soude

- eau 30% des 140g d'huile = 42g

- surgraissage par 6g d'olive et 6g de tournesol.

 

 

 

 

 

D'abord, on mélange les huiles et la soude diluée au fouet, en faisant très attention à ne pas éclabousser (! soude). Les contenants plus hauts que larges sont donc intéressants. On mélange jusqu'à la "trace" : c'est ce changement de texture qui montre un épaississement (de la crème anglaise jusqu'à la mayonnaise) en fonction des huiles utilisées. Pour la coco et le karité, ça épaissit vite en mayonnaise. Sinon les huiles végétales liquides ne montent que jusqu'à la crème anglaise et il faut bien mélanger 5 à 10 minutes. Ensuite on ajoute l'huile de surgaissage, les éventuels additifs (argile, huiles essentielles, colorants...), et on coule dans des moules. Au bout de 24 à 72H on peut démouler en fonction des huiles utilisées et de leur rapidité de solidification. Il faut ensuite 4 à 6 semaines pour que la soude ait totalement réagit avec les huiles et que la saponification soit terminée, sinon le savon contient encore de la soude avant ce délai et peut brûler, il faut donc anticiper son stock de savons.