Ecolieu, LD Les Brandes 24420 Coulaures                  

Natacha Borowski et Loïc Le MeurLD Les Brandes 24420 Coulaures, Dordogne contact@ecolieudesbrandes.fr
Ecolieu des Brandes

Cloisons Placo et laine de bois

Simple et efficace : des montants en bois tous les 60cm, des plaques de laines de bois de 4 cm d'épaisseur, le passage des gaines électriques, puis le placo.

Au départ nous voulions des cloisons en OSB sans formaldéhyde mais le tarif avoisinait les 2000 euros, contre 600 euros pour le placo, le choix stratégique était vite fait !

 

Jonction cloisons placo et murs en argile

Nous avons eu un sacré casse-tête à résoudre pour fermer la zone de jonction entre les cloisons en placo et les murs en argile qui n'étaient pas plans. Ils avaient des reliefs, et n'étaient pas parfaitement d'aplomb. Les combler d'enduit d'argile n'aurait pas convenu car le séchage aurait été trop long (surtout en novembre, avec risque de moisissures) et cet enduit à le défaut de se rétracter et de créer des fissures s'il est appliqué sur deux supports différents.

 

La solution a été de combler l'espace avec un enduit chaux-chanvre, maintenu avec une trame en jute agrafée aux montants en bois (la même que celle utilisée sur les sangles pour éviter les fissures au moment du séchage). Cet enduit sèche complètement en 48-72H, donc pas de risque de faire moisir le placo.

C'est de la chaux blanche hydraulique NHL3.5 de St Astier que nous avons utilisé. Le rendu fini est tout à fait satisfaisant et donne une ambiance "arrondie" à la pièce.

Plafond en volige Douglas

Nous aimons le bois et nous n'aimons pas le lambris.

Donc nous avons fait le choix de visser de grandes lames de volige en Douglas en guise de plafond. Cela donne un aspect clair et chaleureux. Nous avons dû poncer chaque planche en amont car pour des économies la volige achetée n'était pas rabotée.

Il semble judicieux de prendre des photos des boitiers électriques avant fermeture du plafond pour se rappeler ultérieurement où ils sont situés en cas de problème. Le dévissage de chaque planche est facile pour intervenir dessus.

La pose nous semblait aussi beaucoup plus facile que du placo, pas besoin de lève plaque, et pas de bande à joint ni de peinture, juste 4 bras et 2 visseuses !

Parquet

Nous avons fait le choix d'un parquet Quickstep à clipser compatible pièces humides, que nous avons mis dans toutes les pièces de la maison, en continu sans barre de seuil.

Il est posé sans colle sur une sous-couche de liège.

C'est un parquet qui empêche l'eau de s'infiltrer pendant 12H (en cas de fuite, ou si l'on renverse quelque chose), ce qui est important pour nous qui avons une dalle en bois et paille.

 

Les plintes sur les cloisons placo sont faîtes maison avec des chutes de bois, rabotées et lasurées puis vissées aux cloisons.

 

Pour les murs en argile, dont le bas est arrondi, nous avons collé une corde en jute commandée à une corderie artisanale à 20km de chez nous (Thiviers), grâce à un joint-colle.

 

La cuisine

L'ossature a été faîte avec du bois de récup, et s'accroche en avant à la poutre.

Les étagères du haut sont en contreplaqué de peuplier.

4 LED sont misent sous la dernière étagère, comme dans un faux plafond, pour éclairer le plan de travail.

Dans le futur nous mettrons peut-être des portes de placard aux étagères du haut, mais pour le moment ce n'est pas une priorité, et comme cela tout est à portée de main !

 

Le plan de travail est en acacia massif, nous en avions acheté deux pour faire l'encadrement vertical du plan de travail avec le même matériau.

Nous avons fabriqué nous-même les tiroirs en contreplaqué.

Les étagères du bas qui soutiennent l'électroménager et des casseroles sont en OSB.

L'électricité

Voici le tableau électrique.

 

On trouve facilement sur internet les normes électriques attendues pour être aux normes : le nombre des prises par pièces, les lignes spécifiques dédiées (four, plaques, chauffe-eau...), le nombre maxi de prises ou luminaires par disjoncteur etc...

 

Il faut être bien méthodique en notant la destinée de chaque fil pour ne pas se mélanger au moment de tout brancher...

La plomberie

Pour créer les évacuations, nous avons utilisé la scie cloche sur l'OSB intérieur, puis écarté l'isolant, et enfoncé un clou au centre de ce trou pour déterminer le centre du cercle devant être scié par l'extérieur.

Nous avions bricolé un bout de bois, dans le quel était enfoncé le clou, et sur lequel nous donnions des coup de marteau, pour pouvoir atteindre le fond de la dalle. Le trou dans l'OSB fait pile poil la taille du tuyau d'évacuation, il faut un peu forcer pour l'enfiler.

Nous avons fait 4 trous dans la dalle pour réaliser 4 évacuations (évier de la cuisine, éviers de la salle de bain, douche, arrivée d'eau/électricité/évacuation machine à laver).

 

Service facile et accessible à tous

Créer un blog
Fabriquez votre blog gratuitement avec